Alors ainsi de tracer suivant un concept agro-écologique, une

Alors
que la majeur partie de la population mondiale vie en ville, nous assistons
aujourd’hui à la monté des préoccupations environnementale. L’Homme semble se
tourner de plus en plus vers une nouvelle forme de voisinage à la nature.

Malgré l’opposition
durant des années et surtout en période de guerre, la nature et la ville tentent
aujourd’hui de cohabiter, loin du simple concept d’un espace vert esthétique. Le
but étant surtout de garantir une biodiversité qui demeure en danger par
l’expansion des villes qui divise les espaces naturels et agricoles.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

Ville, nature,
…agriculture? Face aux crises :
économique, sociale et environnementale, sans oublier la question de
l’alimentation – condition vitale de notre existence.  

 

Au sein
des réflexions actuelles sur l’agriculture en ville, l’agro-écologie
présente des réponses pour le développement d’une agriculture durable,
associant l’agricole à l’environnement et à sa protection. L’approche
agro-écologique englobe, l’approche à la fois agro-systémique, écosystémique, sans
négliger le social.

La prise de conscience
des citoyens face à ces questions de société est marquante. Le fleurissement
des jardins partagés en ville, le développement des circuits locaux de
consommation, le « boom » de l’agriculture urbaine questionnent l’évolution des
modes de vie et les formes urbaines de la ville contemporaine.

« A l’heure où la
limite entre ville et campagne apparaît de plus en plus floue »1, une pression foncière
apparait déséquilibrant l’idée de « nature urbaine » : cette expression
où s’enchevêtre ville et nature, mais aussi ville et campagne, ville et
agriculture, ville et paysage.

Nous sommes ainsi placés
devant plusieurs questionnements : Comment l’agro-écologie développe un
nouveau concept ville – nature ? Comment sont appliqués ces principes en
milieu urbain ? Et ne pouvons-nous pas valorisez un terrain que par des
constructions/du bâti?  

L’objet est ainsi de
tracer suivant un concept agro-écologique, une relation stable de l’homme à la
nature dans une condition urbaine.

 

A une
échelle médiane – Hadat, ville du Caza de Baabda, s’étale suite aux années d’après-guerre
au dépend de ses terres agricoles. Elle connait ainsi un étalement urbain. Un nouveau
contexte urbain apparait et créé des tensions foncières, économiques,
agricoles mais aussi sociales. Le site même est touché par ses tensions et est
ainsi susceptible à maints changements.

 

Dans
un premier temps, et sous un cadre théorique, il s’agit de définir les
politiques urbaines vis-à-vis de l’agriculture urbaine. Ainsi une nature
urbaine, qui prend en compte les attraits des citadins et les enjeux
d’aménagement urbain. Puis, l’agriculture urbaine sous toutes ces formes. Enfin,
la dernière sous-partie fait la synthèse entre projet agro-écologique et projet
de paysage, mettant en évidence les atouts économique, politique et social de
ce type de projet.

En second temps nous
allons nous attarder sur le cas de Hadat cherchant à y intégrer un parc agro-écologique
ou encore un nouveau concept d’ « Agrihoods » (Jardins partagés).

1 Mémoire de fin d’étude –
Morgane Le BISSONNAIS